• A Villejuif les attaques contre les libertés deviennent la norme!

    Depuis les élections municipales de 2014 et l'arrivée de la nouvelle majorité, les attaques contre les libertés sont devenues la norme.

    A Villejuif les attaques contre les libertés deviennent la norme!

    Après

    Voilà que la majorité municipale (UMP - UDI - ex-nouveau EELV - centriste de drauche) propose dans les orientations budgétaires, entre autres, de vendre la bourse du travail pour 2015 (16 rue Jean Jaurès) et le pavillon de la Croix Rouge et de l'association France voile Loisirs pour 2016 (55 rue de Verdun) pour équilibrer le budget 2015, sans qu'aucune discussion, qu'aucune proposition de rencontres n'aie été au préalable proposée aux syndicats et aux deux associations logés dans ce patrimoine local. 

    A Villejuif les attaques contre les libertés deviennent la norme!

    Voilà comment la majorité municipale s'y prend pour construire son budget : décisions prises sans concertations, sans consultations, sans informations!

    A Villejuif les attaques contre les libertés deviennent la norme!

    Comment ne pas comprendre le rassemblement contre la vente de la bourse du travail à l'appel des syndicats dans leur diversité le soir du Conseil Municipal? Comment ne pas comprendre la colère et l'incompréhension des responsables de la Croix Rouge et de l'association France Voile Loisirs? Comment ne pas comprendre la mobilisation importante des Villejuifois le soir du Conseil Municipal du 6 février devant la Mairie?

    Les orientations budgétaires d'une ville doivent se construire avec la population, les citoyens veulent participer, donner leur avis, décider des orientations politiques de leur ville, participer activement aux décisions.

    Les élu(e)s devraient se féliciter qu'une veille citoyenne existe à Villejuif!

    Et bien non, le maire, ses colistiers préfèrent parler d'incompréhension, d'erreur de copié-collé, de précipitations, de re-localisation mais toujours sans aucune rencontre et/ou discussion avec les intéressés. Nous sommes bien loin du mot d'ordre "Rien ne se fera plus sans vous" et le "juin citoyen" s'est transformé en "février verrouillé".

    A Villejuif les attaques contre les libertés deviennent la norme!

    Ces mêmes élus s'étonnent ensuite qu'un nombre important de Villejuifois participent  à la séance du Conseil Municipal qui va donner les orientations pour le budget 2015 de Villejuif.

    Ce 6 février, la salle du conseil municipal était bondée de citoyens et de syndicalistes souhaitant que leur parole soit entendue par le premier magistrat de la ville, pour lui indiquer que la proposition de vente de la bourse du travail (800 000 euros) et de lieux logeant des associations (2 000 000 euros) n'allait pas dans le sens de libertés et de démocratie dans la ville. Le public a dû attendre près de 2 heures(!!!) l'arrivée du Maire pour s'entendre dire que le conseil Municipal était annulé et se déroulerai à huis clos d'ici peu!

    A Villejuif les attaques contre les libertés deviennent la norme!

    C'est ainsi qu'on prend soin de ses concitoyens à villejuif.

    Monsieur le Maire, pourquoi ne pas utiliser l'Espace congrès des Esselières pour la prochaine séance du Conseil Municipal sur les orientations budgétaires 2015? Et pourquoi ne pas proposer une interruption de séance pour donner la parole aux Villejuifois comme cela se faisait parfois avant?

     

    OUPS! Pardon, la liberté d'expression, les libertés individuelles, les libertés syndicales  ça c'était avant!

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :