•  "Les transports et la mobilité urbaine constituent un facteur déterminant de lien social et de développement des quartiers relevant de la géographie prioritaire de la politique de la ville. Ils sont essentiels en matière d'accès à l'emploi, à l'éducation, aux structures de santé, aux pratiques commerciales et culturelles de la ville; ils constituent également un préalable à un développement urbain dynamique et équilibré à l'échelle de l'agglomération."

     

    Voilà ce que l'on peut lire dans les belles brochures des ministères mais sur le terrain les habitants galèrent pour se rendre sur leur lieu d'études ou d'emploi.

    Prenez le quartier du Vercors et de la place du 8 mai, plus aucun transport en commun ne passe.

    Ligne du bus 131 : LA GALERE!

    Le 131 et le V1 ont été déviés pour des raisons de sécurité (risques d'affaissement des voiries boulevard Chasteney de Géry) : très bien mais les déviations ont été décidées sans concertation avec les usagers des transports publics. La RATP a demandé l'avis des Maires des villes mais aucun transport alternatif n'a été proposé!

    Le V1 est dévié sur la route départementale 7 où il y a déjà le 185 et le métro, et les deux arrêts du 131 sont éloignés du boulevard Chasteney de Géry.

    Le V1 aurait pu passer devant le lycée Darius Milhaud et ainsi au minimum desservir l'arrêt A.Croizat, la RATP aurait pu aussi proposer de mettre en place des bus plus petits pouvant accéder aux arrêts non desservis en suppléments des bus déviés.

    Mais non RIEN n'a été pensé pour palier à la désertification des transports publics sur un territoire accueillant plusieurs lieux de résidence (fort du Kremlin Bicêtre - le Vercors-Chasteney - A.Dumas), plusieurs établissements scolaires (lycée Darius Milhaud - Sup'Biotech), un foyer d'accueil médicalisé, un IME (Institut Médico Educatif), un centre de formation professionnel pour les malvoyants, plusieurs gymnases...

    RIEN jusqu'à une durée indéterminée!!!

    Les habitants de ce quartier sommes en colère!

     

    Nous ne demandons pas la lune, nous n'attendons pas que les petits mots envoyés par les politiques à la RATP ou au Territoire (T12) soient lus ou jetés à la poubelle mais nous voulons des ACTES pour nous rendre sur notre lieu de travail, dans nos école, dans les commerces (marché du KB...), chez le médecin sans marcher des heures et des kilomètres!

     


    votre commentaire
  • Le Maire et ses colistiers ont voté vendredi 9 février le budget 2018, et dans les dépenses publiques proposées : la mise en place d'opérateurs de vidoéoprotection.

    Un budget sécurité en augmentation pour un "bluff technologique", un gaspillage d'argent public!

    La vidéosurveillance prévue dans le budget municipal 2018 de Villejuif : "...un gaspillage de l'argent public"!

     

    Alors que les services à la population en terme de culture, de loisirs, d'éducation, de solidarité, de bien vivre ensemble sont en recul dans tous les quartiers de la ville, la majorité municipale n'hésite pas à dépenser l'argent public dans des domaines de démagogie politique.

    Pour lire l'article tiré de la gazette des communes :

    http://www.lagazettedescommunes.com/550944/la-videosurveillance-est-un-gaspillage-de-largent-public/

    La vidéosurveillance prévue dans le budget municipal 2018 de Villejuif : "...un gaspillage de l'argent public"!le sociologue ­Laurent ­Mucchielli, directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’université ­d’Aix-Marseille, dans un ouvrage sans concession à paraître le 7 mars, « Vous êtes filmés – enquête sur le bluff de la vidéo­surveillance » (éditions­ Armand ­Colin).

    Vous pouvez vous le procurer dans toutes les bonnes librairies de villejuif.


    votre commentaire
  • Madame la députée,
    Vous avez voté pour la suppression de la cotisation chômage alors qu'à la base, c'est une ASSURANCE pour laquelle ON COTISE et à laquelle on a DROIT en cas de pépin.
    Ce n'est pas une fleur que nous fait l’État. Et d'ailleurs, cette caisse de SOLIDARITE entre salarié·es doit être gérée démocratiquement, avec des représentants des salarié·es, et pas au bon vouloir d'un gouvernement.


    Vous avez posé une question à la secrétaire d'état quand au manque d'AVS qui n'a toujours pas porté ses fruits puisque des élèves d'une école de Villejuif attendent toujours le remplacement de leur AVS en congés maternité!

    Votre vote pour l'exonération de la taxe d'habitation = un vote démagogique : vous auriez du vous battre pour réformer la fiscalité locale notamment par une révision des valeurs locatives et une réelle prise en compte des revenus. Qui va payer la construction d'école, la rénovation des gymnases, les ADL, la réfection des trottoirs, des rues.... et le personnel communal? le président des riches?


    Et votre discours sur les contrats aidés, on voit bien ce que cela donne : disparition d'emplois dans les écoles, dans les associations faute de subvention de l'état (50% de subvention en 2018 au lieu de 70% depuis leur création)!
    Et les emplois francs : toujours une des armes anti-chômage pour vous? ... et bien dans les quartiers toujours rien de nouveau!
    #Villejuif #présidentdesriches


    votre commentaire
  • Avec la nouvelle députée LREM : des nouilles encore pour la France d'en bas!La nouvelle députée LREM de la 11ème circonscription (Villejuif - Arcueil - Cachan - Gentilly) propose la ville de Villejuif pour tester les emplois francs en ciblant notamment les quartiers feue politique de la ville (Alexandre Dumas, les Lozaits nord-Julian Grimau et les Lozaits sud).

    Emplois francs : kézako?

    Promesse d'Emmanuel Macron : les emplois francs sont des emplois aidés par l'Etat, qui donne une prime (plutôt une exonération de charges) à une entreprise pour qu'elle embauche un habitant d'un quartier populaire, d'une cité, d'une zone urbaine sensible.

    Ce dispositif n'est pas une idée neuve, il avait déjà été mis en place pendant le quinquennat Hollande mais vite abandonné après son échec (à peine 280 contrats avaient été signés sur tout le territoire). 

    Mais comme l'indique le site de l'Observatoire Français des Conjonctures Economiques : " Il est enfin à noter que contrairement au dispositif précédent qui visait à sortir du chômage les jeunes les plus éloignés du marché du travail, les détails programmatiques des « emplois francs » d’Emmanuel Macron sont à chercher dans le volet « Compétitivité » du programme présidentiel au sein de l’objectif « Un travail moins cher pour l’employeur ». Si le périmètre territorial de ce nouveau type de contrat est donc proche de celui utilisé en 2013, le constat opéré par les équipes du nouveau chef de l’Etat semble, lui, différer de celui avancé par François Hollande. Ce n’est ainsi plus tant la discrimination territoriale dont seraient victimes les habitants des quartiers prioritaires qui serait visée mais le caractère moins « productif » de cette population qui nécessiterait une forte baisse du coût du travail : 15 000 euros sur 3 ans pour la signature d’un CDI et 5 000 euros sur 2 ans pour la signature d’un CDD, soit une baisse équivalente, selon les équipes du candidat, à une suppression complète des cotisations patronales."

    Avec la nouvelle députée LREM : des nouilles encore pour la France d'en bas!Depuis des années, ce sont toujours les mêmes fausses bonnes idées qu'on nous sert à la louche : 

    Exonérer de charges les entreprises qui pourront embaucher à moindre coût ou donner des primes comme ce fut le cas avec le CICE avec les 40 milliards donnés aux grandes entreprises. 

    On voit déjà pointer les dents d'Auchan, de Carrefour, de LCL...

    L'urgence n'est pas dans un enième dispositif qui vise au pire à masquer le nombre grandissant de demandeurs d'emploi et au pire à distribuer de l'argent pour les dividendes des grandes entreprises.

    Les quartiers prioritaires ne veulent pas servir encore une fois de cobayes!

    Mme la Députée,

    vous ne vous êtes pas exprimée lors de l'annonce de la non reconduction de milliers de contrats aidés !

    Rien non plus quand votre groupe et vous même avaient voté la suppression de l'ISF !

    Aucune déclaration de votre part dans 94 citoyens quand la baisse de 11% des crédits dédiés aux quartiers prioritaires a été annoncée !

    Aucun article sur votre facebook lorsque la décision de la baisse de l'APL a été décidé !

    Pas l'ombre d'un tweet lors du vote de l'abandon du tiers payant à l'Assemblée Nationale !

    Pas la moindre inquiétude aux annonces de sélection à l'entrée dans l'enseignement supérieur!

    Mais lorsqu'il s'agit de mettre en avant la précarité et une main d'oeuvre bon marché, vous envahissez les toiles du net et de l'information.

     

    Si vous voulez vraiment agir pour les habitants des quartiers prioritaires :

    • Répondez à l'appel solennel de Grigny #EtatsGenerauxDeLaVille qui ont eu lieu le 16 octobre dernier ;
    • Arrêtez de voter des lois qui ne font qu'aggraver la situation des populations les plus en difficultés.
    • Battez vous pour l'égalité des droits, et le développement des services publics de proximité et de qualité (transports - santé - éducation - culture...)

     


    votre commentaire
  • SOLIDAIRES et MOBILISE-E-S avec les agents de la ville de Villejuif!Le site Villejuif Pour Tous partage (ci-dessous) le nouveau tract de la CGT "Les agents de la ville appellent au secours" et invite tous les habitants à répondre à l'invitation qui leur est faite de montrer leur mécontentement et de protester contre la dégradation des services publics locaux dû à la baisse des effectifs en personnel, à la dégradation des conditions de travail et à la baisse du budget 2017.

    Deux rassemblements sont prévus à 19h devant le conseil municipal :

    Vendredi 30 juin et Mercredi 5 juillet

    SOLIDAIRES et MOBILISE-E-S avec les agents de la ville de Villejuif!

    SOLIDAIRES et MOBILISE-E-S avec les agents de la ville de Villejuif!

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique