• YOUPI!

    Les élections municipales arrivent à grands pas et avec elles les inaugurations!

    Les inaugurations, les discours du Maire et les petits fours, on adore...

    Nous n'adorons pas tant que ça : nous n'apprécions pas de voir un Maire inaugurer un lycée privé fraîchement installé sur un terrain vendu par la ville au diocèse de Créteil à très bas prix (1 million d'euros pour près de 2000 m2 (environ 500 euros le M2 et ceci à 3 minutes de la future gare du Grand Paris Express)  alors que ce terrain était estimé à 4 millions d'euros.

    Vive les élections municipales!!!

    Nous n'apprécions pas qu'il n'honore jamais de sa présence de conseiller régional le conseil d'administration du lycée Darius Milhaud, un lycée public, où une majorité de jeunes villejuifois étudient et qui attendent toujours que la Région leur fournisse les ordinateurs afin d'avoir un accès à des manuels scolaires.

    Et que dire du journal Villejuif Notre Ville qui ne parle pas ou peu du lycée intercommunal et de toutes les initiatives et réussites de ces élèves :  exposition des élèves d'arts plastiques contre les violences faites aux femmes, les journées portes ouvertes, les journées "Tous en rouge" pour mobiliser contre le VIH, l'admission de 3 élèves du lycée à Sciences politiques, la récolte de jouets ... 

    Le Maire de villejuif a fait le choix du privé plutôt que celui du public

    Les élections municipales arrivent à grands pas, il faudra donc choisir de quel côté on veut faire ou voir pencher la balance...

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Bienvenue à Villejuif Debout!

    Un nouveau mouvement s'est créé sur Villejuif et c'est une bonne nouvelle pour tous ceux qui veulent dessiner la ville de demain et travailler à une vraie démocratie locale en donnant le pouvoir aux Villejuifois.

    Pour vous les présenter, Villejuif Pour Tous leur laisse la parole ou plutôt la plume : 

    "Nous ne sommes ni seuls, ni anecdotiques. En toute conscience, nous aspirons à être efficaces et à être porteurs d'alternatives à venir. Forts de notre diversité, nous affirmons notre droit à dessiner, par le débat et le dialogue enrichis de nos ponts de vue divers, une autre ville, avec une autre vision que ceux qu'ils veulent nous imposer.

    Véritable antidote contre les dérives autoritaires du pouvoir local, en rupture avec les logiques de guichets, les tentations clientélistes et les risques de conflits d'intérêts, notre démarche vise à redonner foi et confiance dans la démocratie locale. Nous aimons Villejuif. Et nous appelons toutes celles et tous ceux qui veulent reconstruire la vie démocratique de notre ville à mettre de côté leurs appartenances partisanes, pour se rassembler autour de ce projet porteur des transformations écologiques et sociales dont la ville a grand besoin. 

    A Villejuif, n'est-il pas coutume de dire que "Tout cède à notre union"?

    Pour prendre contact avec eux, un site, une page Facebook et un compte twitter

    Villejuif Debout ! C’est parti ! => http://bit.ly/2oMUbw3

    Lire l'intégralité du Manifeste, le signer et faire signer


    votre commentaire
  • Les riverains et usagers de la rue de Gentilly à Villejuif sont en colère!

    Le maire a décidé de dépenser 305 000 euros pour des travaux demandés par personne ou si peu sans information et sans concertation. Et tout ça pour ouvrir un secteur de voirie semi piéton à un nouveau flux de voitures au coeur d'un secteur pavillonnaire et qui n'apportera aucune amélioration sensible.

    ça gronde rue de Gentilly!

    Quelle mouche a piqué le Maire au moment où la nature en ville et la ZFE (Zone à Faible Emission) font la UNE des couvertures glacées du bulletin municipal.

    Pourquoi diable aller refaire une rue sur un modèle traditionnel "Rue-trottoir" qui favorise la vitesse et le bruit au détriment d'une circulation douce et apaisée?

    Le Maire refuse de recevoir les riverains pour une explication.

    Alors qui a décidé ? Qui a partagé?

    Au nom de quels intérêts supérieurs à ceux des habitant-e-s concerné-e-s, le Maire et la municipalité ont-ils validé sans concertation (juste une réunion de présentation avec un projet ficelé sans possibilité de changer) ces transformations préjudiciables à la tranquillité d'une quartier pavillonnaire, la sécurité des piétons, petits et grands?

    En 2014, le Maire a promis une démocratie plus réelle à tous les coins de rue. Il n'est pas encore trop tard pour l'appliquer et faire vivre le débat avec les intéressés au lieu de mettre en oeuvre une décision technocratique.

    "Villejuif pour tous" soutient les riverains et usagers dans leur demande pour que la rue reste, après les travaux, semi piétonne.

    Après la séquence sur les travaux de voirie non concertés avec l'EPT12, nous mettons la puce à l'oreille des rues pavillonnaires : dans la frénésie actuelle, des travaux pourraient se réaliser dans votre dos.


    votre commentaire
  • D'un côté un Ministre de l'Education Nationale qui en ce moment même impose son projet de loi "pour une école de la confiance" aux conséquences dramatiques et de l'autre un maire qui propose de fausses bonnes idées sous couvert de défense de l'école publique : 

     

    • la création des EPFS (Etablissements Publics des Savoirs Fondamentaux) qui seront constitués des classes d'un collège et d'une ou plusieurs écoles du secteur du recrutement du collège. Il suffira que l'Etat et les collectivités locales le souhaitent pour que l'EPSF soit constitué. Cela ne vous rappelle pas le projet de fusion des écoles maternelle et élémentaire PV Couturier en une seule école... Le Maire de Villejuif aurait-il été précurseur en la matière?

     

    • la création des EPLEI, de nouvelles écoles internationales pour "des enfants qui ne parlent pas forcément le français, et pour des familles qui cherchent un semblant de continuité pédagogique d'un pays à un autre"... cela pourrait être super pour les élèves qui sont pris en charge dans les dispositifs UPE2A mais malheureusement ce ne sera pas des écoles pour tous car la première des conditions sera d'avoir un niveau en langue étrangère suffisant pour pouvoir suivre les cours en anglais, en allemand...Bon on voit déjà qui pourra candidater...

     

    • Pendant que le Ministre, JM Blanquer, brade l'école publique, le Maire de Villejuif porte le projet du lycée privé!L'obligation scolaire à 3 ans : LOL... Il y a maintenant près de 50 ans que tous les enfants sont scolarisés en école maternelle à partir de 4 ans. Pour les 3 ans, le taux de scolarisation à 100% avait été atteint au début des années 1990 mais il a légèrement diminué depuis (97,6%). ALORS à qui va profiter cette obligation? Ce n'est plus un secret pour personne, Macron vient par la voix de son ministre de l'Education Nationale offrir un beau cadeau à l'école privée sous contrat... ça ne vous rappelle personne? Mais si cherchez bien dans votre entourage une personne qui serait attachée à l'enseignement public mais qui porte un projet de lycée privé...

    Réforme du lycée, baisses des Dotations horaires dans le secondaire (collages et lycées), des fermetures de classes en primaire, fusions d'écoles, plus de poste de remplaçant alors que des classes de CM2 attendent un remplaçant depuis plus d'un mois... la liste est longue et touche les enfants de Villejuif comme partout en France.

    Des pétitions affluent sur les réseaux : Les parents FCPE du lycée Darius Milhaud qui demandent des moyens supplémentaires, les parents du collège L.Pasteur contre la diminution des moyens alloués au collège, le non remplacement des ATSEM dans les écoles, ...

    Et pendant que le Ministre brade l'Education Nationale, le Maire de Villejuif brade un terrain public (vendu à 1 000 000 d'euros!!!) pour y construire un lycée privé...

    A Villejuif, l'école publique n'est plus une priorité... Il est grand temps que ça change!

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  "Les transports et la mobilité urbaine constituent un facteur déterminant de lien social et de développement des quartiers relevant de la géographie prioritaire de la politique de la ville. Ils sont essentiels en matière d'accès à l'emploi, à l'éducation, aux structures de santé, aux pratiques commerciales et culturelles de la ville; ils constituent également un préalable à un développement urbain dynamique et équilibré à l'échelle de l'agglomération."

     

    Voilà ce que l'on peut lire dans les belles brochures des ministères mais sur le terrain les habitants galèrent pour se rendre sur leur lieu d'études ou d'emploi.

    Prenez le quartier du Vercors et de la place du 8 mai, plus aucun transport en commun ne passe.

    Ligne du bus 131 : LA GALERE!

    Le 131 et le V1 ont été déviés pour des raisons de sécurité (risques d'affaissement des voiries boulevard Chasteney de Géry) : très bien mais les déviations ont été décidées sans concertation avec les usagers des transports publics. La RATP a demandé l'avis des Maires des villes mais aucun transport alternatif n'a été proposé!

    Le V1 est dévié sur la route départementale 7 où il y a déjà le 185 et le métro, et les deux arrêts du 131 sont éloignés du boulevard Chasteney de Géry.

    Le V1 aurait pu passer devant le lycée Darius Milhaud et ainsi au minimum desservir l'arrêt A.Croizat, la RATP aurait pu aussi proposer de mettre en place des bus plus petits pouvant accéder aux arrêts non desservis en suppléments des bus déviés.

    Mais non RIEN n'a été pensé pour palier à la désertification des transports publics sur un territoire accueillant plusieurs lieux de résidence (fort du Kremlin Bicêtre - le Vercors-Chasteney - A.Dumas), plusieurs établissements scolaires (lycée Darius Milhaud - Sup'Biotech), un foyer d'accueil médicalisé, un IME (Institut Médico Educatif), un centre de formation professionnel pour les malvoyants, plusieurs gymnases...

    RIEN jusqu'à une durée indéterminée!!!

    Les habitants de ce quartier sommes en colère!

     

    Nous ne demandons pas la lune, nous n'attendons pas que les petits mots envoyés par les politiques à la RATP ou au Territoire (T12) soient lus ou jetés à la poubelle mais nous voulons des ACTES pour nous rendre sur notre lieu de travail, dans nos école, dans les commerces (marché du KB...), chez le médecin sans marcher des heures et des kilomètres!

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique