• Le Maire UMP et sa majorité ont débaptisé le Parvis Georges Marchais lors du Conseil Municipal du 17 décembre 2014

         

     

    Bêtise, cruauté inutile, tentative d'effacement de l'histoire de Villejuif et de l'histoire de la classe ouvrière, lamentable, inacceptable, ridicule ... les adjectifs ne manquent pas quand on interroge les Villejuifois sur la nouvelle décision du Maire UMP de débaptiser le parvis Georges Marchais.

    Georges Marchais a été député de la circonscription de Villejuif pendant 24 ans, de 1973 à 1997. Il n'a eu de cesse de défendre les intérêts des Villejufois et de Villejuif : contre les saisies et les expulsions locatives, contre les promoteurs avec le Maire P.Y Cosnier, pour l'arrivée du métro, pour la construction du lycée Darius Milhaud, pour un commissariat de plein exercice, pour l'emploi, pour la défense des hôpitaux et des services publics... 

    Les Villejuifois n'attendent pas de cette nouvelle municipalité des décisions bêtes et méchantes mais des gestes de solidarité, des moyens plus importants pour les services publics, des actions pour répondre aux besoins de la population!

    Force est de constater que cette nouvelle majorité municipale ne s'occupe guère des préoccupations des Villejuifois et se perd dans une désunion citoyenne comme la plupart des villes F'Haine!

    Monsieur le Maire "Nul n'a le droit d'effacer une page de l'histoire d'un peuple car un peuple sans histoire est un monde sans âme"

    Le Maire UMP et sa majorité ont débaptisé le Parvis Georges Marchais lors du Conseil Municipal du 17 décembre 2014

    RASSEMBLEMENT républicain pour renommer le parvis Georges Marchais LUNDI 22 Décembre à 18h15 

     

    Ci-dessous la déclaration du Parti Communiste Français : 

    "bêtise et anti communisme primaire"

    Le maire UMP de Villejuif et sa majorité contre nature souhaite débaptiser la Place Georges Marchais qui se trouve au « centre international campus Cancer ». Alors que Georges Marchais a été député de Villejuif pendant 24 ans, le nouveau maire veut aujourd'hui gommer toute trace de l'histoire singulière de cette ville de banlieue.
    George Marchais fut également le secrétaire national du PCF, une des grandes figures de la vie politique française. Son engagement pour la recherche médicale et la recherche contre le cancer a toujours été reconnue à sa juste valeur. Quand Claudine Cordillot, ancienne maire de la commune avait baptisé la place Georges Marchais en présence de la famille, des médecins et hospitaliers, de la population, elle l'avait fait dans un esprit de rassemblement et de reconnaissance à la mémoire d'un grand élu voué à servir la population. La décision du maire actuel et de son équipe municipale ne cherche qu'à provoquer, à faire du mal et à diviser la population.
    Les masques tombent enfin. Le ciment de cette municipalité est son anti communisme primaire digne des pires heures la guerre froide. Face à tant de bêtise, nous faisons confiance aux habitants pour ne pas tomber dans la provocation de la haine. Nous invitons les élus du conseil municipal à revoir leur position et à respecter l'Histoire locale de leur ville. Nous les invitons surtout à s'occuper des véritables préoccupations de leurs concitoyens, en donnant par exemple les moyens financiers au centre communal de santé de pratiquer la médecine pour tous.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :